Aller au contenu

AREP - Association Réunionnaise d'Education Populaire

Description

L'AREP (Association Réunionnaise d'Education Populaire) est une association loi 1901, à but non lucratif, créée en mars 1963.

L'AREP s'inscrit dans le développement de la Réunion en privilégiant les domaines d'intervention suivants :

  • l'économie sociale, solidaire, équitable,
  • la participation des personnes à l'aménagement et à la protection de leur territoire,
  • la famille et la citoyenneté.

Les actions de l'AREP s'organisent en deux Départements : le Département Formation-développement et le Département Animation-développement, qui concourent à la finalité de l'association : "Accompagner le développement durable des personnes et des territoires".

Les actions développées

Le Département Formation-développement

Ce département comprend des programmes de formation financés par le FSE, l'Etat, la Région, l'ADI et l'ANT.
Ces actions de formation sont toutes en amont de la qualification et de l'emploi :

  • actions de lutte contre l'illettrisme (Atelier pemanent de lutte contre l'illettrisme). L'AREP est le pilote de la plate forme de lutte contre l'illétrisme dans le Sud, avec des ateliers en entrée et sortie permanentes sur Saint Pierre, Le Tampon, Etang Salé, Saint Louis, Saint Joseph et Petite Ile ;

  • actions en faveur des étrangers avec une faible maîtrise de la langue française, conventionnées par la CAF et visant principalement l'acquisition d'un minimum de compétences pour communiquer ;

  • actions de mobilité pour préparer les jeunes qui vont faire une formation en Métropole, en lien avec l'ANT ;

  • action d'accompagnement des publics en contrat aidé. Cette action vise à préparer la fin de contrat par un travail sur l'environnement socio économique, le projet et l'insertion professionnels ;

  • atelier de pédagogie personnalisé (APP). Cette action a pour objet de proposer une mise à niveau des savoirs de base à des publics qui ont défini un projet de formation ou d'emploi.

Le Département Animation-développement

Ce département se décline en 3 composantes :

  • L'animation des territoires

    • L'animation territoriale et le développement des activités et de l'emploi.
      L'objectif général de cette intervention est de soutenir ou initier la co-construction et la co-production de projets de développement par l'initiative locale.
      Notre démarche vise l'inscription et l'insertion des personnes sur un territoire et dans un réseau d'acteurs, tout en prenant en compte l'ouverture de la personne sur le monde extérieur.
      Elle se décline concrètement par :

      • le repérage des réseaux existants,
      • la mobilisation des personnes et des groupes,
      • l'émergence et la formalisation de projets partagés,
      • la circulation de l'information,
      •  l'organisation et la formalisation de l'évaluation globale de l'intervention.

    • Le soutien de la fonction parentale
      Il s'agit de favoriser la co-éducation, en inscrivant l'action dans le territoire et en s'appuyant sur le réseau d'acteurs. Les actions concrètes visent à accompagner les parents, dans le cadre d'une dynamique participative, pour qu'ils prennent mieux en charge tous les aspects de la vie de leurs enfants, et collaborent avec toutes les structures présentes dans leur environnement, notamment l'école.
      La démarche initiée se réfère à la méthodologie du développement local social afin d'inscrire les actions menées dans le territoire.
    • Des actions en lien avec les projets d'aménagement du territoire, l'intervention de l'AREP restant centrée sur la participation des différents acteurs aux projets (ex : animation de la population sur les quartiers de la Source et du Chaudron pour "Réinventer la Kour" au coeur des cités).

  • Les politiques sociales

    • Le service d'information et d'accompagnement des familles (SIAF) - Point Info Famille (PIF).
      Les objectifs poursuivis sont : l'écoute, l'information et l'orientation.
      Les principaux outils utilisés sont : l'accueil du public, les interventions dans les groupes, et les flashes et émissions de radio.
    • L'Atelier d'Appui Technique
      En partenariat avec le Conseil Général, les CCAS et la Fondation Abbé Pierre, cet atelier vise un double objectif :

      • accompagner les familles ne pouvant prétendre aux solutions offertes dans le droit commun à améliorer leur logement,
      • générer une dynamique de réinsertion professionnelle des personnes intervenant sur ces logements en appui technique.

    • Deux ateliers fonctionnent actuellement : un à Petite Ile, l'autre au Tampon.
    • La Boutique solidarité
      Depuis 1993, la Fondation Abbé Pierre a décidé de mettre en place des Boutiques de solidarité dans plusieurs grandes villes de la Réunion.   
      L'AREP, de par sa charte, a voulu participer à l'installation de ces points d'accueil des sans-logis en prenant la gestion de la Boutique de solidarité de Saint-Pierre.
    • L'atelier de prévention de la délinquance et de l'insertion
      Dispositif financé par le Conseil général et expérimenté sur un quartier de Saint Louis. L'objectif est d'offrir aux jeunes d'un quartier un lieu d'accueil, d'écoute et d'accompagnement (recherche de formation, d'un emploi) pour ceux qui le souhaitent. Des ateliers sont mis en place à la demande du public : travail du bois, cuisine, slam, sorties pédagogiques, etc.

  • L'économie sociale et solidaire

    • Le dispositif local d'accompagnement des associations (DLA)
      Les associations employeuses (au moins un salarié) peuvent faire appel au DLA pour bénéficier d'ingénieries utiles à leur consolidation, voire leur développement. Un diagnostic préalable est réalisé aboutissant à la formulation des besoins d'ingénierie. Ce sont d'autres prestataires que l'AREP qui conduisent ensuite ces ingénieries.
    • L'accueil et l'accompagnement des porteurs de projets collectifs (Nord est de l'Ile)
      En partenariat avec l'Europe par le biais du FSE et le Conseil Général, ce dispositif propose un appui à des porteurs d'idées de projets dans le domaine de l'ESS (en lien avec le plan de cohésion sociale et des services à la personne).Les porteurs d'idées sont accompagnés vers l'émergence et la finalisation d'un projet écrit et planifié financièrement.
    • Le Service d'Accueil Familial Temporaire (SAFT)
      Initié dans le cadre du dispositif EQUAL, ce projet développe l'accueil à titre onéreux par des familles formées, d'un public en rupture familiale (par exemple, femmes victimes de violences, jeunes en risque de marginalisation ou en errance) et en demande d'hébergement temporaire. Basé dans l'Ouest de l'Ile, ce service peut être amené dans le futur à s'étendre en fonction de la participation des partenaires financiers.

De façon transversale à ces trois secteurs d'intervention, l'AREP mène des actions d'ingénierie et d'expérimentation qui ancrent sa démarche méthodologique dans la prise en compte de l'évolution des faits sociaux, et de la nécessaire adaptation des réponses proposées.

Retour en haut de page